Immobilier locatif : trop d’expulsions en 2015 !

Nous avons récemment parlé de litige entre bailleurs et locataires dont le nombre ne cesse d’accroître.

Aujourd’hui, ça se confirme un peu plus avec le nombre élevé d’expulsions de locataire enregistré en 2015.

Combien en a-t-on enregistré l’année dernière ? Et quelles en sont les principales causes ?

Bilan des relations entre bailleurs et locataires

Difficile à admettre, et pourtant, la relation entre un propriétaire et son locataire n’est pas toujours rose et cela vient d’être prouvé par le chiffre sorti par la CGL (Confédération Générale du Logement) : les litiges ont grimpé de 25% l’année dernière. Dépôt de garantie, trouble de jouissance, travaux de réparation… nombreux sont les causes de tension entre les locataires et les bailleurs, et ces derniers vont même jusqu’à effectuer une expulsion dans certains cas, le plus souvent en cas de loyers non payés.

La clause résolutoire

En effet, de nos jours, nombreux sont les locataires qui n’arrivent pas à s’acquitter de leurs loyers en temps voulu. C’est pourquoi les locataires d’aujourd’hui sollicitent une sorte de garantie avant la signature d’un nouveau contrat de bail, à savoir la clause résolutoire. Si présente dans le contrat, cette fameuse clause donne le droit au propriétaire de résilier puis d’expulser son locataire si ce dernier ne paie pas son loyer aux échéances convenues dans le contrat.

2015, une année record

C’est la Fondation Abbé Pierre qui s’est chargée de vérifier le nombre de locataires délogés contre leur gré l’année dernière et le bilan est lourd, très lourd : 14.363 ont été contraints de quitter leurs toits tout au long de l’année 2015 (l’immobilier Parisien reste le plus touché). Soit 24% de plus que le nombre d’expulsions enregistrées l’année précédente (2014).

Seul point positif dans cette histoire, la majorité des « expulsés » n’ont pas fait trop de chichi pour quitter les lieux, seuls quelques locataires « têtus » ont décidé de tenir tête à leurs locataires jusqu’à l’intervention de la force publique.

Mais pourquoi tant d’expulsion ?

Il n’y a donc pas photo, on n’a jamais connu une telle hausse en termes d’expulsion, du moins durant ces dix dernières années. Mais pourquoi ? Que se passe-t-il chez les locataires ? Eh bien, la fondation avance deux causes : la hausse des loyers ces derniers temps, et la précarité des ménages qui s’est accrue depuis la crise.

Alors pour prévenir à ces expulsions, et surtout venir en aide aux locataires, la FAP avance comme solution la mise en place de dispositifs adéquats, comme l’aide à la quittance en faveur du locataire en difficulté de paiement ou encore une permanence associative d’accompagnement juridique pour les ménages.

Reste à savoir combien vont encore être expulsés cette année avant l’application de ses mesures de prévention ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *