Bilan du premier semestre 2016

Après une forte reprise tout au long de l’année 2015, le premier semestre 2016 s’est conclu dans la joie et la bonne humeur.

Si 2015 fut l’année de la reprise, 2016 est sans conteste celle de la consolidation. Tous les voyants orange sont passés au vert. Ainsi, les mises en chantier de logements neufs sont en augmentation, tout comme les volumes de ventes. Les prix, tant à l’achat qu’à la location, remontent doucement, signe que les transactions se multiplient.

Les raisons de cette embellie sont connues depuis 18 mois. En premier lieu, la refonte de la loi Duflot – devenue depuis la loi Pinel – est un franc succès : la ministre du même nom a réussi le tour de force d’à la fois rassurer et ramener les investisseurs sur le marché immobilier, mais aussi de convaincre les particuliers de s’intéresser à la pierre.

Dans un second temps, les taux d’intérêts ont entamé une chute impressionnante depuis… le début de l’année 2015. Une coïncidence heureuse. En fait, à l’époque, la Banque centrale européenne décidait de baisser son principal taux directeur, celui sur une semaine, à 0%. Ainsi, la BCE prête, depuis lors, de l’argent gratuitement aux banques pour que celles-ci prêtent aux particuliers à un taux faible.

La concordance de tous ces paramètres a permis au secteur de croître fortement depuis janvier 2015. Depuis, la reprise ne s’est jamais arrêtée et le premier trimestre 2016 est plus qu’encourageant, il est désormais satisfaisant. Un bon point dans une économie française encore en convalescence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *